Non classé

Entrée Printanière

Pour faire venir le soleil, voici une entrée rapide, facile et gouteuse!



Ingrédients pour 2 personnes :

-1 avocat coupé en petits dés

-1 tomate coupée en petits dés

-Le jus d’1/2 citron

-150g de crevettes décortiquées

-1 Petit-suisse à 0% de Matière grasse.

-Assaisonnement: sel, poivre, ciboulette

Recette : Mélangez les dés de légumes+ le jus de citron

: Battez le petit-suisse avant de le mélanger à son tour avec les dés assaisonnés.

Dans un cercle montez 1 couche de légumes, 1 couche de crevettes, puis 1 couche de légumes.

Au frais!

Non classé

Gâteau Chocolat sans beurre

Je vous transmets la recette de Vanessa qui m’a fait découvrir ce délicieux dessert au chocolat sans beurre ajouté. C’est un vrai délice pour les papilles en allégeant en plus les calories, alors foncez!!

Ingrédients : 200g de chocolat noir pâtissier

: 70g de farine tamisée

: 50g de sucre en poudre

: 1 courgette pelée et râpée ( c’est cet ingrédient qui fait la différence)

: 3 œufs entiers

Recette  : Blanchir les œufs avec le sucre en poudre, ajouter la farine tamisée et la levure.

Incorporer le chocolat fondu, puis la courgette râpée finement.

Cuisson entre 20 et 25 mn selon les moules choisis

Bonne dégustation!

 

 

Animations autour de l'équilibre alimentaire, Non classé

Atelier sur l’équilibre alimentaire

Première intervention auprès d’élèves de Cp et Grande section d’une école communale. Après avoir vu ensemble les familles d’aliments , les enfants sont partis faire les courses pour nourrir au mieux, le personnage de Shrek!

Beau moment d’échange avec ces  petits bouts.

Non classé

Les féculents font-ils grossir?

Tout d’abord définissons quels aliments appartiennent au groupe des féculents. Il s’agit de la pomme de terre, des légumes secs et légumineuses ( haricots blancs et rouges, lentilles, flageolets, fèves, pois chiches…) et de pain et autres aliments céréaliers (riz, semoule, pâtes, blé, boulgour, maïs, certaines céréales du petit-déjeuner (préférez celles sans ajout de sucres ou de graisses)…

L’INPES (institut national de prévention et d’éducation pour la santé) dans ses repères de consommation conseille de consommer des féculents à chaque repas selon son appétit. En effet ils apportent des protéines végétales, des fibres pour la régulation du transit (surtout pour les complètes), des vitamines et des minéraux, des glucides complexes qui ont un rôle énergétique. Les féculents ont une teneur faible en lipide qui, de plus sont bonne qualité car essentiellement sous forme d’acide gras insaturés.

NON les féculents ne font pas grossir

1/ Il s’agit d’aliments « moyennement » caloriques pour 100g.

2/ Nous avons vu qu’ils nous apportent des sucres « lents » (glucides complexes) qui fournissent une énergie que l’organisme va consommer progressivement. L’avantage est que cela prolonger la sensation de satiété et éviter les grignotages responsables de la prise de poids.

3/ C’est la manière de les préparer qui influe sur la densité calorique de notre plat. Il faut contrôler la quantité de sauce grasse, de fromage râpé… Préférez les pommes de terres bouillies aux frites, limitez la quantité de beurre sur le pain…

Comment les cuisiner ? ( selon la fiche » les féculents, un plaisir à chaque repas » du programme national nutrition santé)

En préparations :gratin de pâtes, ravioles, lentilles en boîte, polenta, risotto, couscous, gnocchis, purée de pommes de terre et de légumes, de pois cassés…

Vous pouvez aussi opter pour les surgelés (paëlla, couscous…).

En soupes : pommes de terre, lentilles ou pois chiches mariés à toutes sortes de légumes (carottes, poireaux, tomates, épinards…). Il suffit de les cuire et de les passer au mixeur. Vous pouvez aussi ajouter des vermicelles dans un potage ou même des pâtes “alphabet” pour les enfants ! Pensez aussi aux recettes asiatiques à base de vermicelles ou de nouilles de riz.
En salades : pâtes, riz, semoule, lentilles, pommes de terre, fèves s’associent délicieusement aux légumes crus : champignons, poivrons, tomates, oignons… Au dessert : gâteau de semoule, riz au lait, pain perdu… En repas sur le pouce : pan bagna, tartines salées (pain de campagne, jambon, tomate et fromage par exemple),cake à la tomate et au chèvre…
J‘ ai du mal à digérer les légumes secs ! Voici quelques astuces : privilégiez d’abord les lentilles, et introduisez progressivement les autres légumes secs dans votre alimentation. Pour les cuisiner, faites-les tremper et jetez l’eau de trempage, puis faites-les cuire avec des herbes telles que la sarriette, la sauge ou le cerfeuil. Vous pouvez aussi les mélanger à d’autres légumes en purée ou en potage.

Bon appétit.

 

Non classé

Pourquoi mangeons -nous de la Dinde à Noel?

Jusqu’à la fin du 16ème siècle, c’est l’oie qui était consommée majoritairement durant les repas festif. Elle était considérée comme un oiseau solaire qui garantissait prospérité et protection à tous ceux qui en mangeaient

La dinde est devenu un met apprécié et consommé au moment des fêtes dés qu’elle fût rapportée des Amériques au XVIème siècles par les explorateurs. Persuadés de rentrer des Indes, ils lui donnèrent le nom de « Poule d’Inde » ou « Coq d’Inde« .
Rare, elle était présente sur les tables pour les « grandes fêtes »…

La dinde est une viande particulièrement maigre avec seulement 114 kilocalories/100g (consommée sans la peau).Elle est pauvre en lipide et riche en protéines. Elle peut ainsi être recommandée en cas d’hypercholestérolémie.

Attention cependant à la farce, sauce, gratin qui l’accompagne et qui peuvent vite faire monter la ration calorique!

 

PS : Les pères Pèlerins qui fuyaient les persécutions religieuses au XVIIème siècle, s’installèrent en Nouvelle Angleterre en emmenant la dinde comme réserve alimentaire sur leurs bateaux. A. Leur première récolte fut célébrée par 3 jours d’actions de grâce : c’est ainsi que naquît la tradition du « Thanksgiving » célébré le 4ème jeudi de Novembre aux Etats-Unis, jour au cours duquel le plat de fête est la dinde farcie et le gâteau au potiron.

.

Non classé

Pourquoi la micro-nutrition?

La micro-nutrition s’intéresse aux micronutriments présents dans les aliments (vitamines, minéraux, fer, magnésium, acide gras dont les oméga 3…) et la façon dont l’organisme va les utiliser. Ils participent au bon fonctionnement de nos cellules.

Aujourd’hui, selon les résultats de 2 études Individuelles Nationales des Consommations Alimentaires (INCA 1 en 1998-1999 et INCA 2 2006-2007) la population française « saine » souffre de carence en micronutriments scientifiquement prouvées.

–Si vous êtes préoccupé par votre poids, un spécialiste en micro nutrition dépiste les déséquilibres alimentaires et les déficits en micronutriments qui empêche de maigrir et fournit les outils nécessaires à un amaigrissement cohérent.

–Si vous êtes un sportif régulier la complémentation ne doit pas être systématique. Néanmoins les chocs subis durant les séances sportives entrainent à la longue une hyperperméabilité intestinale avec une fragilité de la muqueuse. L’ alimentation devra être adaptée pour limiter les agressions et la micro-nutrition aidera à compenser les pertes minérales, lutter contre le stress oxydatif, l’inflammation et neutralisera l’acidité tissulaire

Quel en est l’intérêt?

Tous le monde peut bénéficier de cette approche (femmes enceintes, enfants, adolescents, sportifs, sujets âgés). La micro-nutrition peut agir favorablement sur  les troubles du fonctionnement digestif , la prévention  des maladies cardio-vasculaires et du syndrome métabolique, l’optimisation des performances sportives et la récupération, la prévention du surpoids et l’accompagnement du traitement du surpoids, etc…

Comment l’inclure dans notre quotidien?

Il faut, comme avec tout produit, consommer « responsable » et  comprendre que des compléments alimentaires garantis sans nanoparticules, sans métaux lourd, répondant à la norme EPAX pour les acides gras NE SE TROUVENT PAS sur internet à 5 euros!

La qualité nutritionnelle et la sécurité toxicologique à un coût qui assure la sécurité sanitaire de l’utilisateur mais aussi l’efficacité du produit. (un placébo peut finalement couter cher ).

Demander conseil à un professionnel de la nutrition qui sera capable de personnaliser votre complémentation selon votre profil, vos attentes. ATTENTION à l’automédication et aux « bonnes affaires » sur internet ou ailleurs.

 

 

Non classé

La Spiruline : super aliment !

La spiruline a obtenu depuis 2005 la reconnaissance officielle de l’OMS comme la principale arme des populations contre la malnutrition et les famines Cinq grammes de spiruline quotidien permettent de combler les carences en quelques semaines d’un enfant malnutrie grâce à sa richesse en protéine (60-70% de protéines).

Quel peut être son intérêt dans notre quotidien?

-C’est une excellente source de protéine. Complète , la spiruline contient les 8 acides aminés essentiels que le corps ne sait pas fabriquer et qui garantissent une croissance harmonieuse et un bon développement musculaire (Amis sportif!)

-En plus :

Utilité de la spiruline durant un régime minceur (rééquilibrage alimentaire)

En tant que complément alimentaire, elle permet de lutter contre la fatigue et les carences qui sont parfois les conséquences d’une modification de son régime alimentaire.

Elle contient du chrome, qui régule le taux d’insuline sécrété et limite ainsi le stockage du sucre en excès sous forme de graisse.

Elle réduit la faim, modère l’appétit et stimule la perte de poids.

le docteur Vidalo explique que la phénylalanine et le tryptophane contenu dans cette algue stimule les centres du cerveau liés à la satiété (effet coupe-faim).

Cela permettrait de limiter les grignotages qui sont l’ennemi d’une silhouette harmonieuse.

Mais attention, avant d’acheter de la spiruline vérifier sa provenance, sa composition et son dosage! Cela fera l’objet d’un prochain article.